Mon chien se gratte : comment réagir et calmer les démangeaisons ?

Publié le
Mon chien se gratte

Personne ne s’alarme en regardant un chien se gratter. Ce geste naturel de votre plus fidèle compagnon doit néanmoins vous mettre en garde, s’il devient de plus en plus fréquent. Il atteste alors d’un problème dermatologique, qui peut être dû à des parasites, des allergies, une forme de stress ou même des pathologies (maladie chronique, vieillissement de l’animal, prédisposition génétique, …). Il convient de réagir immédiatement avant que l’épiderme, véritable barrière cutanée pour nos compagnons à 4 pattes, ne soit durablement impacté. Suivez le guide avec Compagnons et Compagnie.

  1. Mon chien se gratte : Quand dois-je m’alarmer ?
  2. Les raisons des démangeaisons chez le chien
    1. Les parasites
    2. Les allergies
    3. Le stress ou l’anxiété
    4. Des maladies spécifiques
  3. Comment soulager et guérir mon chien qui se gratte ?
    1. Traiter et soulager les piqures et éliminer les parasites
    2. Identifier l’allergène et apaiser les démangeaisons et autres réactions
    3. Prendre du temps pour lutter contre le stress de votre compagnon
    4. Suivre les prescriptions et le traitement du dentiste pour les maladies diagnostiquées

Se gratter pour un chien ? Est-ce normal ? Quand dois-je m’inquiéter ?

 

Mon chien se gratte

Un chien qui se gratte n’a rien d’anormal bien au contraire. En revanche, vous pouvez vous poser la question, quand il commence à se gratter frénétiquement et/ou de plus en plus souvent. Les démangeaisons récurrentes chez le chien constituent un signe qui doit vous alerter. Attention, le chien et même le chiot peut utiliser d’autres solutions pour apaiser ces démangeaisons. Il peut se mordre ou même se mordiller à un endroit très localisé, comme une patte par exemple. Il peut aussi se lécher avec insistance ou encore se frotter contre un mur, une table basse ou encore vos jambes. Votre plus fidèle compagnon peut aussi utiliser chacune de ces armes, dans tous les cas votre chien vous fait savoir qu’il est victime d’une irritation. C’est le moment pour vous de prendre les choses en main.

Comprendre éruption et cutanée autres problèmes de l’épiderme du chien 

Le prurit, qui provoque cette envie de se gratter, peut résulter de diverses origines mais conduit le chien à devoir se soulager d’une manière ou d’une autre. Cela peut donc être la cause de nouvelles lésions comme une infection bactérienne notamment.

En outre, les dermites chez nos compagnons à 4 pattes peuvent également impliquer une aggravation indirecte. Des éruptions cutanées provoquées par des piqûres d’insecte peuvent vous conduire à choisir un collier anti-puces, par exemple. Mais attention, votre animal peut s’avérer allergique à ce dernier. Les infections cutanées et autres troubles de la peau ne doivent donc pas être pris à la légère, et la priorité consiste bien à identifier l’origine du mal afin de pouvoir le combattre. Dans le même temps, il faut aussi soulager l’animal, pour qu’il n’en arrive pas à s’automutiler ou à se blesser (des extrêmes rarissimes certes, mais qui existent cependant).

Pourquoi un chien se gratte trop souvent ? Comprendre les raisons pour mieux les apaiser !

 

AdobeStock 287183594

Il ne faut pas attendre que votre chien en vienne à se gratter jusqu’au sang pour réagir. Mais pour apaiser les démangeaisons, vous devez avant tout identifier l’origine de ces dernières. Une visite chez le vétérinaire pourra s’imposer naturellement, même si vous pouvez déjà avancer dans votre diagnostic. Attention toutefois, pour soigner votre animal de compagnie, un vétérinaire a effectué 6 ou 7 ans d’études, alors en cas de doute faites appel à son expertise. Les démangeaisons cutanées de votre compagnon à 4 pattes peuvent le plus souvent être liées à une des situations suivantes :

Le parasitage, quand les puces et la gale sont à l’origine du problème

C’est l’idée, qui nous vient immédiatement en tête. Un parasite peut déclencher cette envie de se gratter. La puce est le premier nom sur la liste des ennemis à surveiller de près, mais la gale, les tiques, les poux, les aoutats peuvent aussi être incriminés. Les piqûres de puces peuvent provoquer une dermatite allergique, déclenchée par la salive de l’insecte. À noter que certains de ces parasites sont à l’origine d’autres dégâts (Maladie de Lyme avec les tiques), rendant la surveillance encore plus importante.

Des parasites internes peuvent également être à l’origine de démangeaisons et d’une inflammation caractéristique chez le chien. On peut alors soupçonner l’infection des glandes anales, reconnaissables par le « signe du traineau ». Votre compagnon avance en frottant ses fesses à sol.  Ces démangeaisons « internes » doivent vous conduire à une visite rapide chez un vétérinaire.

Les réactions allergiques, un problème dermatologique à ne pas négliger

Les irritations, dont souffrent votre chien, peuvent être d’ordre allergique. Il suffit qu’un allergène soit présent, pour que cela démange votre fidèle compagnon, que ce soit en lui touchant la peau ou en étant tout simplement présent dans son environnement. En présence de ces irritants, le système immunitaire de l’animal réagit, avec l’apparition d’inflammations importantes à différents endroits du corps (pattes, museau, queue, …).

Ces allergènes sont innombrables, et bien qu’il existe une prédisposition génétique pour certaines races, des allergies n’apparaissent parfois qu’uniquement à l’âge adulte. Des simples rougeurs aux véritables plaques de peau, les symptômes cutanés sont nombreux et variés. L’allergie peut être de plusieurs natures :

  • Les allergies alimentaires, que ce soit à des produits laitiers, au bœuf, … Souvent, le chien souffrant d’une allergie alimentaire a, outre ces démangeaisons, un poil terne… Chaque aliment a potentiellement la capacité de devenir un allergène.
  • Les allergies environnementales avec des irritants présents au quotidien, qu’il s’agisse d’acariens (vous pouvez traiter l’habitat avec le stop parasite qui fait des miracles), de pollens, de poussière, … Ces allergies peuvent être pour les chiens en souffrant, cycliques ou permanentes. L’allergie au pollen disparaitra avec le printemps par exemple.
  • Les autres allergies constituent un problème dermatologique en lien avec un autre élément, qui peut être le plastique utilisé pour les jouets de votre compagnon, les composants de vos produits d’entretien domestique, le collier antiparasitaire de votre animal, …
  • La dermatite atopique qui peut être apparenté à un véritable eczéma du chien. Les poussées d’eczéma peuvent alors être plus ou moins intenses et plus ou moins longues. N’hésitez pas à soulager en utilisant notre réparateur cutané.

La dermatose psychogène, quand le stress prend des formes insoupçonnées

AdobeStock 271618669

 

C’est un des problèmes dermatologiques fréquents chez les chiens. L’anxiété ou le stress du chien peut provoquer une réaction cutanée ressemblant à une démangeaison d’origine allergique. Très localisées, ces sensations peuvent occasionner des lésions cutanées, qui viendront à s’aggraver si les dermatoses psychogènes ne sont pas diagnostiquées. Le plus souvent, le chien se lèche, se gratte et se mord l’extrémité des pattes et parfois l’entrejambe. Vous pouvez dans un premier temps essayer notre friction Anti Stress pour soulager l’anxiété de votre chien.

 

Les maladies de peau du chien, la pathologie dermatologique à connaître

Chaque symptôme peut être commun à plusieurs pathologies, comme la dermatite séborrhéique ou encore la pyodermite. L’affection cutanée, dont souffre votre chien, peut faire partie des effets secondaires d’autres maladies notamment hormonales. La séborrhée peut également apparaître pour donner suite à une autre maladie de peau, résultant des parasites ou d’une allergie. La dermite séborrhéique va alors conduire votre chien à secréter du sébum en excès, qui pourra conduire à une sécheresse cutanée ou même à un pelage « ranci » et très odorant.

Comment soulager les démangeaisons de son chien pour lui éviter de se gratter ?

Doucher son chien ou utiliser un shampoing apaisant peut soulager votre compagnon dans la quasi-totalité de ces situations. En revanche, pour éliminer la cause de ces démangeaisons, il faudra s’adapter au diagnostic, que vous aurez pu établir.

AdobeStock 245858248

Grattage et piqûre, calmer et traiter pour un résultat durable

Les affections cutanées liées aux piqûres doivent bien évidemment être apaisées, mais il faut avant tout débarrasser votre chien de ces parasites. Les shampoings peuvent éliminer ces hôtes indésirables, mais vous devez aussi vous assurer qu’une nouvelle infection n’est plus possible. Il faudra alors traiter l’environnement de votre animal pour éliminer ces parasites (lieu de couchage, de vie, …). Une fois ces opérations effectuées et le shampoing réalisé, l’utilisation d’une barrière naturelle antiparasitaire vous assurera de faire durer ce retour à la normale.

Contre les démangeaisons résultat d’une réaction allergique

Il faut donc apaiser la démangeaison de votre chien, en évitant tout contact avec l’allergène identifié. En dermatologie, l’allergie repose avant tout sur l’identification du (ou des) allergène(s) en cause, et on a vu qu’ils pouvaient être nombreux. La désensibilisation pourra être un traitement dermatologique adapté, même si bien souvent on cherchera à éliminer cet irritant de l’environnement du chien. En revanche, l’utilisation fréquente de corticoïdes (crème à base de cortisone par exemple) ne peut être considérée comme un traitement de fond, puisque si elle peut permettre de calmer les démangeaisons, elle est sans effet sur le traitement des causes de cette dermatite de contact.

Apaiser votre compagnon pour lutter contre le stress et l’anxiété

Si votre chien souffre de dermatose psychogène, il conviendra de le calmer et de l’apaiser par exemple avec un massage aux huiles essentielles. Lui proposer de nouvelles activités (promenades, jeux, moments de complicité, …) et être plus présent tout simplement.

Un vétérinaire dermatologue pour guérir des maladies de peau

Pour éviter la l’aggravation de ces infections la peau, résultant d’une pathologie particulière, le vétérinaire dispose de traitements spécifiques et adaptés (antibiotiques, dermocorticoïdes,….). Votre chien peut néanmoins continuer à avoir des démangeaisons pendant encore plusieurs jours avant la guérison totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *